handyortung und spionage blog app de rastreamento de celular android installer logiciel espion dans iphone spyware iphone without jailbreak handy orten zustimmung
Kabu Kiparis (Alias Kabuki)

accès à sa galerie   

Josée Génermont

 KABU KIPARIS  (alias KABUKI, alias KATIA)  est né en janvier 1955 à PARIS.  Il est le second enfant d’un foyer de condition modeste mais nourrit de tous les arts.

Malgré le handicap d’une lourde dyslexie trop tard dépistée, tous ses instituteurs et professeurs, s’accordent pour prédire à cet enfant qui n’est visiblement doué que pour le dessin, une évidente carrière artistique.

Déjà il peint et maîtrise les arcanes de la photographie pour satisfaire à sa passion de l’animation. C’est ainsi qu’il réalisera son premier dessin animé dès l’âge de douze ans…

 


Artiste dans l’âme et technicien par nécessité, ce jeune, auquel les études ne sourient pas, mais que toutes les sciences intéressent, entre par exception, sur présentation d’un dossier, dans une école artistique de renom. Au long des trois années de son cursus, elle lui offre de parfaire ses dons et de discipliner sa créativité.

Au sortir, le voici directeur artistique junior, dans une, puis deux grandes agences de l’ouest parisien.

En marge de cette carrière prometteuse dans la publicité, les nombreuses expositions régionales auxquelles il participe alors, ne sont au mieux, pour ce créateur brûlant des idéaux les plus absolus, que l’exutoire d’un esprit trop bouillonnant pour s’en trouver jamais satisfait.

En 1981, la création de sa propre entreprise de création le retient quelques temps, mais résolument indépendant, il décide en 1987, de se consacrer totalement à son art…

Ce sera sa traversée du désert…

Et ce n’est que fort du soutien inconditionnel de sa femme, Katia, qu’il rencontre la même année, (et à laquelle il rend hommage avec l’une de ses signatures) qu’il affirme une vision artistique originale, dans une quête spiritualiste souvent absconse, mais fidèle à l’idée qu’il se fait d’une expression artistique qu’il voudrait, de son propre aveux : « ce que devrait être, aujourd’hui, un art sacré ».

En décembre 2000 - janvier 2001, enfin, avec le siècle naissant, sûr de son fait, KABU KIPARIS, révèle à un public confidentiel, mais choisi, ses années de recherches et de travail d’atelier…

Avec ce précédent il devient chef de file d’une nouvelle approche picturale qu’il nomme pix-peinture ou pix-paint, selon le continent.

C’est depuis lors, le regain d’intérêt pour les expositions « on line » et le récent renfort de tous les artistes qui, comme lui, ont su saisir ce qui fera l’évolution de la peinture de notre siècle, que l’engouement pour la peinture de KABU KIPARIS, reçoit une reconnaissance légitime, avec la redécouverte d’une œuvre riche d’une étonnante diversité et d’un important fond d’atelier.

Aujourd’hui, nanti d’une collection de près de deux cent cinquante œuvres, sous les signatures de KABUKI et KATIA, KABU KIPARIS, qui est au faîte de son art, ne laisse plus approcher son travail, que par voie de mise en ligne.

L’artiste attend la rencontre du partenaire et admirateur passionné qui saura savamment conduire la diffusion intelligente de son œuvre …
 

Critiques : INTERVIEW DE KABU KIPARIS