handyortung und spionage blog app de rastreamento de celular android installer logiciel espion dans iphone spyware iphone without jailbreak handy orten zustimmung
Josée Génermont

accès à sa galerie   

 

Josée Génermont J'ai vécu plus de vingt ans au Maroc: toute mon enfance et mon adolescence.

Aujourd'hui, loin de ce temps, loin de ces cieux,
    ... réalité vécue,
                 ... mémoire trompeuse,
                             ... souvenir subjectif se mêlent et, du plus profond de moi, des images me submergent, celles que je nomme « lumière brisée» et celles du « Maroc intime ».

 
Lumière brisée
« .., et l'on va ainsi... par les ruelles poussiéreuses et chaudes vers une autre ruelle où le soleil est tamisé par un treillage de roseaux... »(Marc de Mézières, 1937)
J'ai toujours été fascinée par la lumière qui filtre au travers des toits de roseaux des souks, les protégeant de la morsure du soleil. Ces éclats de lumière tombent des toits, courent sur les murs, s'étalent sur le sol et marquent tous ceux qui passent.
    Cette « lumière brisée» en mille éclats structure un espace original où tout le reste s'estompe, s'évanouit dans une demi-pénombre aux couleurs chaudes.
    J'essaye de traduire l'atmosphère presque mystique qui se dégage aux heures de la sieste, aux heures de la nonchalance, de ce dédale de venelles couvertes, tachées de lumière.

Maroc intime
« Les ruelles sont étroites, sinueuses, ... coincées dans des murs hauts, ... uniformes, aux fenêtres grillagées et minuscules, aux portes anonymes chargées de clous... »(A. Serhane, 1999)
D'autres lieux, d'autres images. On dit que l'architecture de la ville arabe «vit du secret ». En effet, dans la vieille médina il y a ségrégation totale entre espace public - souks, marchés, médersas (écoles), associés à la mosquée - et espace privé, quartiers d'habitation, lieux dédiés à la famille, lieux de repli sur soi, où l'architecture se refuse au voyeurisme.
C'est ce Maroc mystérieux, intime, silencieux, profond, voilé, ce Maroc attachant et secret qui remonte à ma mémoire.
 
Technique
Ma préférence, pour ce sujet très personnel, est la technique du MONOTYPE: C'est une peinture qui peut être travaillée rapidement sur une plaque rigide, puis transférée en un unique exemplaire, sur un papier de qualité variée (p. Hahnemühle, papier Japon, etc.).
Cette technique, très sensuelle, supprime les détails, favorise la spontanéité, excite l'imagination et laisse exploser l'émotion.
Je peux reconstruire, grâce à elle, un décor secret, une atmosphère chaude, des lumières mouvantes, qui redeviennent« réalités».

Parcours

Diplôme de l'École des Beaux-arts de Versailles
Prix du jury de la municipalité sur le thème « la lumière », Saclay, 2003

Paris
    2006 Salon académie de lutèce
    2004, galerie « Art présent »
Versailles
    2006, Exposition du Rotary-Club
    2005, Parcours dans l'art contemporain
    2001-2006, Artistes dans la rue
    2003, Salon de Versailles
    2002, Fête de l'association des amis du Maroc
Saint-Raphaël
    2006, Exposition de la Société des Beaux-arts Maures-Estérel
    2004, Hôtel" La Marina ", exposition personnelle
Bueil
    2003, Salon de peinture
Conflans-Sainte- Honorine
    2004-2005, CréArt
    Juin et novembre 2003, Marché régional de l'art
Igny 
    1994-2002, Salon d'Igny
Issy-les-Moulineaux
    2006, Sème marché des arts
Jouy-en-Josas
    2002-2003, Salon des artistes du Josas
Le Chesnay
    2001-2003, Salon du Chesnay
    1999, Rencontre des Chesnaysiens artistes amateurs
Rocquencourt
    1999, Salon d'automne
Saclay
    2003-2006, Exposition peintures/sculptures
Viroflay
    2003 et 2006, Salon de Viroflay